Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

lundi, 02 janvier 2012

Le monde enchanteur d'Ahncé


podcast

Sans doute avez-vous été sensibles au tableau que j'ai mis sur mon blog principal. La créatrice s'appelle Ahncé. Elle partage un vieil atelier plein de charme avec une autre graphiste, Mélanie Lusseault. Cet atelier se situe 11 rue du petit Saint-Martin.

Pour Noël je suis allée y faire un tour et j'aurais bien tout acheté ! La petite poupée qui se remonte fut mon cadeau de Noël pour Peggy qui apprécie beaucoup les créations d'Ahncé.

Ces tableaux sont peints sur des plaques de fer et divers matériaux y sont collés (papier, dentelle, etc).

 

ahnce1.jpg

 

ahnce2.jpg


En octobre dernier, Ahncé avait exposé quelques-unes de ses œuvres chez Nico. J'en avais profité pour faire quelques photos que voici :

 

ahnce3.jpg

 

ahnce4.jpg

 

ahnce5.jpg

 

ahnce6.jpg

 

ahnce7.jpg

 

ahnce8.jpg


vendredi, 23 décembre 2011

La rue des antiquaires

La rue de la Scellerie à Tours présente la particularité de regrouper un nombre non négligeable d'antiquaires et de librairies anciennes. 

Tours 027c.jpg

Dans son livre sur "Les rues de Tours" (1888), Louis-Auguste Bosseboeuf nous donne quelques précisions historiques sur cette rue :

« Une des plus anciennes voies, reliant Turonopole et Martinopole. Elle allait jadis de la porte orientale du cloître Saint-Martin au portail de la vieille chancellerie, proche de la place de l'Archevêché. Sur son parcours s'élevaient les églises Saint-Vincent, des Cordeliers transformés en théâtre, et de Saint-Hilaire ;

[ Églises aujourd'hui disparues].

On y voyait les impasses de la Massetière ou Massequière et de la Pantoufle d'Or. Au moyen âge, elle fut appelée rue du Champ-du-Comte. Au XVIIIe siècle, elle comptait 250 maisons. À son extrémité, se dressait jadis un magnifique portail avec un écu fastueux,  un sceptre de justice et les grands sceaux : c'était l'entrée de l'Hôtel de la Chancellerie. Le nom de la rue vient donc probablement de sceau, ou scel, scellerie, chancellerie ; à moins qu'on ne le tire du bourg de l'Échellerie, ainsi appelé du port ou des échelles de la Loire ; en ce sens, on disait "Saint-Julien-de-l'Échelle ou de l'Échellerie", et l'on dit encore les "Échelles du Levant". Il y a moins de vraisemblance à le faire dériver de selle, siège (sella gestatoria), trône sur lequel l'archevêque était, de Saint-Martin à la Cathédrale, porté sur les épaules des barons, le jour de son entrée solennelle.»  

Voici quelques photos de boutiques se trouvant dans cette rue :

ph1.jpg

ph2.jpg

ph3.jpg

ph4.jpg

ph5.jpg

ph6.jpg

ph7.jpg

samedi, 17 décembre 2011

Bateau-lavoir ou bateau-douche ?

Autrefois les quais de la Loire étaient occupés par des établissements flottants permettant aux femmes de venir laver le linge. Certains de ces bateaux pouvaient se déplacer pour proposer leurs services.Il existait également des bateaux-douche où les gens venaient pour se laver.

J'ai retrouvé deux cartes montrant ces bateaux sur les quais. Ils sont situés en aval du pont Wilson.

bateau lav4.jpg

bateau lav5.jpg

Le dernier bateau de ce type à Tours a connu une triste fin : malgré la pose de flotteurs, il a sombré bel et bien dans les eaux de la Loire ! Il était situé tout près du pont de fil. Voici une photo prise juste avant sa disparition. Je ne me souviens plus exactement de l'année (entre 1968 et 1975). Si quelqu'un connait la date précise, merci de me la communiquer !

Cliché de Paul Martinaud :

Sans_titre_-_136.jpg

vendredi, 09 décembre 2011

Napoléon et les autres

Voici donc quelques portraits de Tourangeaux célèbres. Leur célébrité tient au fait qu'ils avaient une personnalité hors du commun ce qui naturellement attirait bien vite l'attention. Quand j'ai reçu les photos de M. Paul Martinaud, j'ai aussitôt reconnu ces personnages. J'ai eu l'étrange impression de les avoir quittés la veille.

Tout d'abord "Napoléon", clochard de son état :  

napoleon.jpg


Viennent ensuite les brocanteurs, père et fils,  de la place de la République (actuellement place de la Victoire). Derrière eux on peut apercevoir le magasin Betinas qui se trouvait à l'angle de la place et de la rue du Grand Marché. Bien souvent j'ai eu l'occasion d'aller fouiner dans cette boutique.

bro1.jpg

 

bro2.jpg

 

bro3.jpg

 

bro4.jpg

Enfin, le rémouleur, installé près des anciennes Halles :

remouleur.jpg


Photos de Paul Martinaud

Pour les férus d'histoire locale

 "La bibliographie portant directement sur l’histoire et le patrimoine historique de la Touraine compte certainement une dizaine de milliers d’études dignes d’intérêt, dont quelque 2 000 ont été publiées dans les bulletins et mémoires de la Société archéologique de Touraine, depuis 1842.

 

couv_guide_2011 (1).jpg

Né du constat d’une sérieuse lacune, celle concernant les outils permettant d’approcher et d’exploiter cette masse énorme de documentation, en bibliothèque, ce livre s’efforcera de guider les pas des lecteurs curieux ou studieux, des chercheurs amateurs et des étudiants entrés dans cette démarche de connaissance.

 

Outre un aperçu de ce qu’est l’histoire locale, de la problématique de ses recherches et de ses méthodes du travail en bibliothèque, des connaissances utiles pour établir une bibliographie ou préparer une publication, il fournira des pistes, des clés pour entrer dans sa curiosité ou sa recherche. On y trouvera des bibliographies thématiques, signalant les essentiels du domaine, l’inventaire des fonds d’imprimés accessibles en Touraine et sur ses confins, comme des périodiques locaux à consulter en priorité. Seuls ses utilisateurs pourront dire si ce guide leur a été utile, c’est en tout cas le souhait affiché par son auteur, et par la Société archéologique de Touraine qui en assure l’édition."

 Daniel Schweitz est bibliothécaire de la Société archéologique de Touraine, membre de l’Académie […] de Touraine, docteur en anthropologie sociale et historique (EHESS), l’auteur a publié plus de cent études archéologiques et ethnohistoriques concernant l’histoire et les patrimoines de la Touraine, du Vendômois et du Val de Loire. Ces dernières ont notamment porté sur divers aspects de la culture matérielle préindustrielle, sur la vie domestique traditionnelle, et dernièrement l’émergence des identités locales, l’érudition autochtone et ses sociétés savantes.

Voici donc un outil fort utile pour tous ceux et celles qui effectuent des recherches historiques.

Ce livre est disponible dès à présent à la bibliothèque de la Société archéologique de Touraine, au prix de 20 euros.


11:14 Publié dans Livre | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook